Intelligence artificielle : Toulouse parmi les 4 villes retenues

intelligence-artificielle-toulouse-parmi-les-4-villes-retenues

Toulouse et trois autres villes sont présélectionnées pour la création d’un réseau national d’instituts d’intelligence artificielle.

Toulouse avait répondu l’été dernier à l’appel à manifestation d’intérêt concernant la création d’un réseau d’Instituts Interdisciplinaires d’Intelligence Artificielles (les « 3IA »). 12 dossiers ont été déposés et celui de Toulouse a été retenu avec ceux de trois autres villes : Grenoble, Nice et Paris. La prochaine étape, après cette présélection, sera le dépôt d’ici le 15 janvier 2019 d’un dossier de candidature complet afin d’obtenir définitivement le label « 3IA ».

Ce processus s’inscrit dans la continuité du programme national pour l’intelligence artificielle annoncé le 29 mars 2018 par le Président de la République, Emmanuel Macron. Les villes labellisées 3IA se partageront une enveloppe de 100 M€ concernant la première année et, pour Toulouse, la subvention pourrait aller jusqu’à 20 M€ par an pendant quatre ans.

Il faut reconnaître que le dossier toulousain est très solide. Appelé ANITI (Artificial and Natural Intelligence Toulouse Institute), il peut compter sur plus de 30 laboratoires de recherche et 200 chercheurs, avec pour thématiques prioritaires le transport, la santé et l’environnement, soit trois secteurs pour lesquels la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée revendique un leadership national (notamment avec l’aérospatial, la filière « bio » et celle de la e-santé).

Dans le communiqué publié par le Secrétariat Général pour l’Investissement (dirigé par Guillaume Boudy) et le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (dont la ministre est Frédérique Vidal), avec la collaboration du Secrétariat d’Etat chargé du Numérique (dirigé par Mounir Mahjoubi), il est précisé que le choix de ces quatre dossiers a été réalisé par un jury « international », présidé par Aude Billard, Professeur à l’Ecole Polytechnique de Lausanne.

MID e-news

partager cet article:

Laisser un commentaire