Drones : Delair s’offre l’américain Airware

drones-delair-soffre-lamericain-airware

Le spécialiste du drone pour l’industrie réalise sa 3ème acquisition en 2 ans. Objectif : renforcer sa position sur un marché mondial en cours de consolidation.

 

Les co-fondateurs de Delair. Créée en 2011, la société toulousaine emploie aujourd’hui 180 collaborateurs.

 

Quelques semaines après sa levée de fonds auprès d’Intel Capital (voir article), la société toulousaine Delair boucle sa 3ème acquisition en deux ans. Elle vient en effet de reprendre pour un montant resté confidentiel  les principaux actifs de la société Airware. Créée en 2011 à San Francisco, cette dernière a développé une plateforme logicielle d’analyse et d’exploitation des données collectées par drone, destinée aux grandes entreprises des secteurs de la construction, des mines et carrières, et de l’assurance.  

Avec cette opération stratégique, Delair renforce de fait sa présence aux Etats-Unis et s’ouvre à de nouveaux secteurs d’activité. « En intégrant la technologie et les activités d’Airware, complémentaires aux nôtres, nous sommes en mesure de construire un champion mondial de l’intelligence aérienne, au service de la transformation digitale des entreprises », estime dans un communiqué Michaël de Lagarde, co-fondateur et CEO de Delair, qui emploie désormais 180 salariés.

Nouvelle organisation opérationnelle

L’accord d’acquisition prévoit un plan de continuité des opérations pour les clients grands comptes et les distributeurs d’Airware à l’échelle mondiale, ainsi que l’intégration des équipes du français Redbird (racheté par Airware en 2016) spécialisé dans les secteurs de la construction et de l’industrie minière.

Emmanuel de Maistre, fondateur de Redbird en 2013 et qui avait conservé des fonctions de direction chez Airware, prendra en charge la distribution mondiale de l’offre logicielle de Delair. De leur côté, les collaborateurs de Redbird à Paris, ingénieurs et responsables de la satisfaction client, rejoindront l’équipe de la société toulousaine pour travailler sur le développement de nouveaux services en data science et intelligence artificielle appliquées aux drones.

 

Chantal Delsouc, MID e-news

Partager cet article:

Laisser un commentaire