Alexis Laporte, Hubware : « L’intelligence artificielle constitue la prochaine génération d’outils de productivité »

alexis-laporte-hubware-lintelligence-artificielle-constitue-la-prochaine-generation-doutils-de-productivite

La startup toulousaine Hubware qui développe une plateforme d’assistance professionnelle pour les services clients des e-commerçants, a levé 1,4 million d’euros en septembre 2018. Entretien avec son co-fondateur et CEO Alexis Laporte.

 

 

Vous venez de boucler une levée de fonds d’ 1,4 million d’euros. Comment prépare-t-on ce type d’opération ?

Alexis Laporte : « Hubware a deux ans et demi, nous avons généré des revenus dès la première année. La deuxième, nous étions déjà sur un marché de renouvellement. Il était temps pour nous de rencontrer des investisseurs et c’est ce que nous avons fait à partir de décembre 2017. Dans le cadre de cette opération, nos investisseurs de la première heure qui sont des entrepreneurs de l’e-commerce, ont été rejoints par les fonds d’investissement SIDE Capital et BTWINZ. »

 

Que va financer cette levée de fonds ?

Alexis Laporte : « Principalement le développement de notre plateforme d’assistance professionnelle, via l’embauche de ressources scientifiques supplémentaires : des profils d’ingénieurs et de data scientists. Aujourd’hui, les services clients des e-commerçants sont confrontés à 40 % de questions récurrentes, du type « Où est ma commande ? », « Comment annuler un virement ? », « Puis-je changer mon adresse de livraison ? »… Notre solution aide les conseillers à y répondre plus rapidement et à moindre coût. Comme la micro-informatique dans les années 90, l’intelligence artificielle qui permet d’automatiser ces taches sans valeur ajoutée constitue la prochaine génération d’outils de productivité. Les développements en cours vont nous permettre d’améliorer la pertinence et la précision des réponses apportées. Par ailleurs, nous travaillons sur la standardisation de notre outil qui s’intègre dans les systèmes d’information utilisés par les services clients, comme Prestashop, Magento, Zendesk, Salesforce… Nous devons également optimiser le suivi des performances et le paramétrage de la solution ; l’objectif étant que le client puisse se l’approprier et l’utiliser en autonomie. »

 

Quelles sont vos priorités pour les mois à venir ?

Alexis Laporte : « Fin 2018, la plateforme d’assistance professionnelle devra être disponible en SaaS sur le site d’Hubware. Nos experts en intelligence artificielle travaillent depuis 2016 en collaboration avec les services client de BeautéPrivée, Bricoprivé, la banque Nickel… et nous venons de signer avec un acteur majeur de la vente privée, dont je ne souhaite pas révéler le nom. En 2019, nous présenterons les résultats de ces business cases. »

 

Concernant le développement commercial, quels sont vos projets à l’international ?

Alexis Laporte : « Nous envisageons de nous développer en Europe à l’horizon 2020. Certains de nos clients disposent de filiales en Espagne, en Angleterre ou en Allemagne, sur lesquelles nous appuierons. Nous allons par ailleurs lancer rapidement des missions de prospection commerciale et de recherche d’investisseurs aux Etats-Unis. En l’occurrence, deux de nos collaborateurs sont franco-américains et cela va nous aider. »

 

Hubware est installé au Village by CA de Toulouse et également à Paris depuis l’été 2018. Comment avez-vous structuré votre activité et réparti vos équipes entre les deux villes ?

Alexis Laporte : « Sur nos 12 collaborateurs, 2 sont basés à Paris où nous avons centralisé notre service commercial. Nous venons de quitter le campus de la Station F pour rejoindre le Village by CA Paris, où nous sommes dans un environnement de travail agréable et très fonctionnel. Notre activité de R&D et de développements techniques est basée à Toulouse, mais nous fonctionnons beaucoup en télétravail. »

 

Propos recueillis par Chantal Delsouc, MID e-news

Partager cet article:

Laisser un commentaire