Banque de l’innovation : déjà cinquante start-up financées pour 8 millions d’euros

banque-de-linnovation-deja-cinquante-start-up-financees-pour-8-millions-deuros

Lancée il y a un an par le Crédit agricole Toulouse 31, la Banque de l’innovation a depuis financé une cinquantaine de start-up en Haute-Garonne. Un rythme de croisière qui ne devrait pas faiblir dans les prochains mois.

 

Nicolas Langevin, directeur régional du Crédit agricole Toulouse 31. Crédits : DR

En partenariat avec   

Favoriser des relais de croissance au profit du développement du territoire. Un an après sa création dans les locaux du Village by CA à Toulouse, la Banque de l’Innovation dresse un bilan positif de sa première année d’existence. Sur les 250 dossiers reçus par les deux conseillers affectés à la nouvelle structure, une cinquantaine a reçu le feu vert de la Banque de l’innovation pour financer leur développement.

« Nous intervenons quand les sociétés enregistrent leurs premières commandes et dégagent du chiffre d’affaires », confirme Nicolas Langevin, le directeur du CA toulouse 31, citant par exemple BricoPrivé ou la start-up Catspad. Cette dernière a fait appel à la Banque de l’innovation pour financer son développement à l’international et lancer le processus de fabrication industrielle de son distributeur de croquettes connecté. Mais pour bénéficier du coup de pouce de la Banque de l’innovation, nul besoin d’être hébergé au Village by CA. Les critères de sélection quant à eux concernent des domaines larges : e-santé, commerce ou encore projets spécialisés dans l’organisation.

Une nouvelle enveloppe de 10 millions d’euros

La seule condition est que « l’entreprise doit être établie en Haute-Garonne », précise de son côté Stéphane Boire, le nouveau directeur de la structure en remplacement de Mickaël Clavé. Sur l’enveloppe de 10 millions d’euros dédiée par le CA Toulouse 31 pour la période 2017/2019,quelque 8 millions ont déjà été investis dans l’aide à la croissance des PME et start-up. Soit une moyenne de 160.000 euros par projet.

« Une nouvelle enveloppe devrait être votée dans les semaines à venir », explique Nicolas Langevin qui se félicite d’être à la tête de « la seule banque à se situer sur le terrain de l’innovation avec des conseillers spécialement dédiés. Notre force est à la fois de proposer des financements mais également des conseils en stratégie et des solutions en terme d’accompagnement. C’est ce que demandent les chefs d’entreprises aujourd’hui ».
 

Philippe Font

 

Partager cet article:

Laisser un commentaire