E-tourisme : MountNpass change de braquet

e-tourisme-mountnpass-change-de-braquet

Après avoir signé un accord avec la chaîne hôtelière SEH, le site web communautaire du tourisme à vélo s’ouvre à la clientèle internationale et développe de nouveaux services pour les particuliers.

 

Frédéric Blavoux, fondateur de MountNpass qui met en relation cyclistes et professionnels du tourisme et du vélo.

 

Lancé en 2015 depuis Toulouse, MountNpass surfe sur l’engouement des français pour le tourisme à vélo : un marché estimé à 2 milliards d’euros en 2017* et promis à une croissance exponentielle. Sur sa plateforme, la startup propose ainsi quelque 6 000 itinéraires et un réseau de 1 600 hébergeurs « cyclistfriendly ». Elle vient tout juste de signer un accord avec le groupe SEH, 4ème chaîne hôtelière en France (avec 600 établissements).  « Le développement de MountNpass correspond à une évolution des mentalités et pratiques touristiques, qui prennent en compte le besoin de bien-être ou de respect de l’environnement. Notre entreprise valorise ainsi les territoires, tout en offrant une visibilité aux acteurs locaux qui souhaitent se développer via le tourisme à vélo », explique Frédéric Blavoux, fondateur de MountNpass.

Objectif : devenir leader du tourisme à vélo en Europe.

Forte de plus de 200 000 visiteurs mensuels et d’une communauté de 70 000 membres actifs, la startup toulousaine entend désormais s’ouvrir à une clientèle cycliste internationale.  Pour cela, elle a récemment développé une version bilingue (français / anglais) de son site web et prévoit de le décliner prochainement en allemand et néerlandais.

Parallèlement, son modèle économique jusqu’alors centré sur la vente de services aux professionnels du tourisme (plans médias et publicité notamment) est lui aussi appelé à évoluer. MountNpass prévoit ainsi de développer progressivement un catalogue de services dédiés aux particuliers, tels que par exemple la création de roadbooks en ligne, la location de vélos et le transfert de bagages, ou encore la réservation d’hébergements adaptés.

Passée par le programme de pré-incubation du Starter, puis accompagnée par l’incubateur régional Nubbo, la startup fédère actuellement une équipe de 6 personnes et prévoit de recruter entre 3 et 5 collaborateurs supplémentaires  (développeurs, responsables webmarketing et commerciaux) en 2019. Elle vise un chiffre d’affaires de 4 millions d’euros à l’horizon 2022.

 

Chantal Delsouc, MID e-news

 

*Source : baromètre DGE (Direction Générale des Entreprises) du tourisme à vélo en France.

Partager cet article:

Laisser un commentaire