Legaltech : Quid-IA veut démocratiser l’accès au droit

legaltech-quid-ia-veut-democratiser-lacces-au-droit

Créée en avril 2018 à Toulouse par l’avocate France Charruyer (associée fondatrice du cabinet ALTIJ), Quid-IA développe des chatbots juridiques destinés aux entreprises et aux particuliers.

 

Nouvelle venue dans le paysage des legaltech, Quid-IA veut démocratiser l’accès au monde juridique. La startup a lancé en février dernier, en partenariat avec Inbenta, son premier chatbot destiné à accompagner les entreprises dans leur mise en conformité au RGPD (voir article). Une expertise qu’elle compte désormais décliner sur différentes thématiques juridiques, comme le patrimoine, la succession ou encore la propriété intellectuelle.  « Au travers de Quid-IA, nous souhaitons offrir un meilleur partage du savoir avec la garantie de réponses validées par des experts, explique France Charruyer, Associée Fondatrice du cabinet ALTIJ. Bien sûr, les problématiques complexes ne trouveront pas leurs réponses avec ce service, l’avocat est là pour y pallier. Mais pour des questions précises et simples, pour soulager la charge de travail des directions et rassurer les salariés, le robot permettra à chacun d’avoir une réponse à sa question et d’y répondre en continu quelque soit son degré de maturité et de connaissance, sur le RGPD aujourd’hui et sur d’autres sujets à terme. » A suivre…

 

Chantal Delsouc, MID e-news

Partager cet article:

Laisser un commentaire