Depuis Toulouse, iBat veut digitaliser le BTP

depuis-toulouse-ibat-veut-digitaliser-le-btp

Conçue pour les conducteurs de travaux et les chefs de chantier, l’application développée par la start-up iBat, accélérée à l’Incubateur Midi-Pyrénées, équipe déjà 500 personnes. En 2018, la jeune pousse va encore accélérer avec l’Europe en ligne de mire.

Mélanie Lehoux, la confondatrice de la société, affiche dix ans d’expérience dans le BTP en tant que conducteur de travaux et acheteur. Crédits : Hélène Ressayres – ToulÉco

En partenariat avec  

La start-up toulousaine iBat a construit son offre innovante sur une niche de marché, celle des achats dans le BTP. Ce secteur était resté très traditionnel dans son fonctionnement jusque-là. « 95% des chefs de chantier passent commande par téléphone, ce qui engendre parfois des erreurs de livraisons ou des achats qui n’ont pas été négociés en amont », explique Mélanie Lehoux, sa créatrice. « Ils perdent également énormément de temps à gérer la partie administrative, des heures qu’ils pourraient employer pour se concentrer sur la sécurité ou la qualité. » La jeune chef d’entreprise, qui a travaillé dix ans dans le secteur, a réfléchi à une solution pour parer à ces écueils.

3% d’économie de marge nette en moyenne

Mise sur le marché depuis le début de l’année 2017, iBat Achat répond à une première problématique : celle de la simplification de la gestion des achats. Elle permet de réduire par deux leur travail comptable et offre un suivi automatique des dépenses, afin d’éviter la surfacturation. « Nous estimons le gain de temps à une journée par mois et le gain financier à 3% de marge nette en moyenne. Nous les orientons également vers des catalogues où les tarifs ont été négociés en amont », note Mélanie Lehoux. Cette application sera proposée, dès le printemps, sur smartphone en mode sans connexion pour simplifier la vie des conducteurs de travaux sur les chantiers.

Une première levée de fonds en 2018

iBat a démarré son développement commercial depuis un an avec succès. Elle propose sa solution en mode saas. « Nous équipons déjà le sixième acteur du BTP en France, Demathieu Bard. La société utilise notre application au niveau national. Le groupe GCC l’a également choisie comme d’autres belles PME régionales, à l’image de Crespy. Nos utilisateurs sont nos meilleurs ambassadeurs. »

Pour garantir la qualité de son offre, la start-up a étoffé ses effectifs l’an dernier. Ils sont désormais onze dans l’entreprise et elle va continuer dans cette voie en 2018 notamment pour agrandir son équipe commerciale. La société va également proposer de nouvelles solutions à ses clients. Avec iBat Temps, elle va accompagner les conducteurs de travaux dans la gestion de leurs équipes et avec iBat Matériel, simplifier la gestion de la location de leur matériel. 500 personnes utilisent déjà l’application. La start-up envisage un chiffe d’affaires de 600.000 euros en 2018 et souhaiterait lever des fonds en 2019 pour s’attaquer au marché européen, où aucun outil comparable n’existe à ce jour.

Agnès Frémiot

 

Partager cet article:

Laisser un commentaire