BIC Montpellier Méditerranée Métropole : « Notre priorité reste d’optimiser nos process et nos programmes d’accompagnement de l’innovation »

bic-montpellier-mediterranee-metropole-notre-priorite-reste-doptimiser-nos-process-et-nos-programmes-daccompagnement-de-linnovation

Récemment classé 2ème meilleur incubateur mondial par UBI Global*, le Business Innovation Centre (BIC) de Montpellier Méditerranée Métropole est également le seul incubateur français à figurer dans ce Top 10 international. Entretien avec sa Directrice, Isabelle Prévot.

Crédit photo : Christophe Ruiz – Ville et Métropole de Montpellier.

 

  •  Le 22 février, vous étiez présente à Toronto pour recevoir le prix du 2ème meilleur incubateur mondial collaborant avec les universités, décerné par UBI Global au BIC de Montpellier. Que ressent-on à ce moment là ?

Isabelle Prévot : « Au-delà de la surprise, une immense joie et une grande fierté. En 2014 et en 2016, le BIC de Montpellier était arrivé en 4ème position de ce classement international, mais accéder à la 2ème place du podium est une formidable reconnaissance. »

 

  • Quels étaient cette année vos compétiteurs les plus sévères ?

Isabelle Prévot : « Ce benchmark  est réalisé par un organisme de recherche suédois spécialisé dans l’analyse comparative des incubateurs, qui affine régulièrement ses critères. Le palmarès évolue donc en permanence, mais la performance de l’incubateur de Dublin (ndlr : The Guiness Enterprise Centre), 1er du classement, est une constante. Il faut également  saluer le succès de l’incubateur de Rio de Janeiro (ndlr : Shell Initiativa Jovem), classé 3ème cette année. »

 

  • Concrètement, qu’est-ce que cette reconnaissance va changer pour le BIC de Montpellier ?

Isabelle Prévot : « Peu de choses au quotidien. En revanche, cela nous offre  une très belle visibilité mondiale et va contribuer à renforcer l’attractivité de la métropole auprès des entrepreneurs internationaux. Actuellement, une quinzaine d’entreprises  internationales sont déjà accompagnés par le MIBI (Montpellier International Business Incubator), créé en 2011. »

 

  • Le BIC de Montpellier a fêté ses 30 ans en 2017 : quel bilan tirez-vous de son action ?

Isabelle Prévot : « Depuis 1987, le BIC de Montpellier a accompagné 667 entreprises, contribuant ainsi à la création de 4 900 emplois directs. Pour accélérer le processus de création d’entreprises innovantes, nous  collaborons avec l’ensemble des acteurs de la chaîne de valeur locale de l’entreprenariat. En particulier, nous travaillons avec  les Universités et les écoles (Université Paul Valéry, ISAE-SUPAERO, Polytech, MOMA…), dans le cadre de programmes de sensibilisation des étudiants à l’entreprenariat. Nous collaborons également avec la SATT (Société d’Accélération du Transfert de Technologies) qui a vocation à favoriser le transfert des innovations issues de la recherche académique vers les entreprises. »

 

  • Quelles sont vos perspectives et vos chantiers prioritaires pour 2018 ?

Isabelle Prévot : « Notre priorité constante reste d’optimiser nos process et nos programmes d’accompagnement de l’innovation. En l’occurrence, le taux de survie à 5 ans des entreprises que nous accompagnons est de 79 %, contre 51 % en moyenne à l’échelle nationale. Au-delà, notre ambition est de contribuer à générer d’avantage d’emplois sur le territoire. »

 

Propos recueillis par Chantal Delsouc, MID e-news

* http://ubi-global.com/

 

Partager cet article:

Laisser un commentaire