Succès pour la 2ème édition d’Open Country Carcassonne

succes-pour-la-2eme-edition-dopen-country-carcassonne

Ce 15 février 2018, Carcassonne Agglomération et La Mêlée ont co-organisé la seconde édition de la soirée Open Country dans cette ville. Plus de 80 acteurs du numérique en Occitanie ont participé à l’événement.

Participants à la table ronde sur la transformation numérique de l’économie et à l’organisation de cette 2ème édition de l’Open Country Carcassonne.

Carcassonne a plus d’un atout dans sa poche : outre le charme mondialement reconnu de la ville fortifiée et l’excellence du restaurant étoilé (Michelin) La Barbacane (où avait lieu le cocktail dînatoire), la cité et préfecture de l’Aude a su mettre en avant sa position centrale au cœur de la nouvelle région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée, entre les deux métropoles Montpellier et Toulouse. En l’occurrence, cette seconde édition de l’Open Country à Carcassonne a réuni plus de 80 professionnels du numérique des territoires de l’Occitanie, qui compte 13 départements (in fine, tous étaient représentés).

Beau site, situé au cœur le l’Occitanie : Carcassonne entend bien jouer une place centrale dans le nouveau territoire régional.

Cet « Open Country » a débuté avec la signature d’une convention de partenariat entre Carcassonne Agglomération et La Mêlée, sur les thématiques du numérique et de la transformation digitale (sujet de la table ronde qui a suivi l’officialisation du partenariat et les deux organisateurs, voir la photographie en Une). On a notamment pu noté la présence de la Région Occitanie, de la French Tech (et de ses deux métropoles agréées, Montpellier et Toulouse), de Toulouse Métropole, de Castres-Mazamet Technopole, de la Compagnie du Code, de l’Ecole Simplon, d’Equadex, de SQLI, de Sigma Méditerranée, de Face, de Tarn-et-Dadou, de Creaude, etc.

Avant de s’achever par un temps de convivialité et d’échanges au sein du restaurant étoilé «  La Barbacane », cette deuxième édition d’Open Country a permis de présenter plus de 10 projets numériques portés par les différents pôles numériques et territoires occitans (voir notre article sur l’un d’eux, Sacré Fernand).

Pascal Boiron, MID e-news

Partager cet article:

Laisser un commentaire