Bordeaux : Solylend veut créer un outil de financement Nord-Sud, citoyen et innovant

bordeaux-solylend-veut-creer-un-outil-de-financement-nord-sud-citoyen-et-innovant

Fondée en février 2017 par Nicolas Pereira, Solylend propose une plateforme de crowdlending solidaire, destinée à soutenir des projets d’impact au service du développement des pays émergeants.

Nicolas Pereira, fondateur et PDG de Solylend

En 2015, Nicolas Pereira a 23 ans. Il débute sa carrière professionnelle comme Chargé de développement international chez Sunna Design, une startup bordelaise spécialisée dans l’éclairage public solaire et l’accès à l’énergie en Afrique.  « Cette expérience m’a profondément marqué, raconte-t-il.  J’ai découvert au sud de notre Europe riche et développée, un monde où la pauvreté est omni présente, où la population n’a pas accès aux services de base tels que l’énergie ou l’eau, et où le coût du crédit, exorbitant, freine l’émergence de projets ». L’idée de Solylend (contraction de « solidarité » et de « lend »- prêt) commence alors à germer…

Lancée en février 2017, cette plateforme de crowdlending a vocation à connecter une communauté d’« EpargnActeurs »  investissant dans des projets d’impact pour le développement des pays émergeants. « La plateforme est ouverte aux « petits » épargnants , sachant que le montant de l’investissement est compris entre 20 € et 2 000 €. En outre, il ne s’agit pas de  dons mais de prêts rémunérés de 4 à 8 %. L’argent récupéré via les taux d’intérêt peut d’ailleurs être réinvesti dans de nouveaux projets et, si le montant du financement n’est pas réuni, la souscription est intégralement restituée aux investisseurs, sans frais », précise Nicolas Pereira.

Le toulousain Sunwaterlife en campagne pour collecter 100 000 €

Après avoir contribué au financement de 2 projets (Sunna Design pour son kit solaire connecté Moon, et Yaakaar qui fabrique et distribue un biocombustible à partir de coques d’arachide), Solylend soutient depuis le 6 novembre le développement de Sunwaterlife. Fondée en 2014 par Christophe Camperi-Ginestet, cette startup toulousaine souhaite collecter 100 000 € pour installer des kiosques de purification d’eau autonomes en Afrique. «Cette somme permettra  d’installer 4 systèmes de potabilisation d’eau dans un village de Côte d’Ivoire, afin de couvrir les besoins journaliers de ses 16 000 habitants qui n’ont pas les moyens d’acheter de l’eau en bouteille, vendue en moyenne 10 à 20 fois plus cher qu’en France et en Europe  », ajoute Nicolas Pereira.

Connecter plus de 10 000 « EpargnActeurs » d’ici fin 2018

Incubée et accompagnée par Bordeaux Technowest et le Campement Bordeaux (Darwin), Solylend emploie actuellement 4 personnes et s’apprête à intégrer 2 nouvelles recrues. Elle ambitionne de réunir plus de 1000 « EpargnActeurs » d’ici la fin de l’année, 10 000 fin 2018 et 50 000 à l’horizon de 2020.

Chantal Delsouc, MID e-news

Partager cet article:

Laisser un commentaire