Montpellier : Berger-Levrault absorbe LibreAir

montpellier-berger-levrault-absorbe-libreair

Le Groupe Berger-Levrault se renforce dans le domaine de la gestion de la relation citoyen avec l’acquisition de l’éditeur montpelliérain LibreAir.

L’information avait filtré il y a quelques semaines, elle est désormais officielle : pour un montant resté confidentiel, l’éditeur de logiciels et de contenus règlementaires Berger-Levrault  (130 M€ de CA en 2016, 1 500 collaborateurs) vient d’acquérir LibreAir. Créée en 2007, cette jeune société montpelliéraine (1 M€ de CA en 2016, 8 collaborateurs) est spécialisée dans l’édition de logiciels de gestion de la relation usager. Intervenant sur tout le territoire national, elle propose via ses solutions Airport Population  et Airport Agents  un catalogue de télé-services à destination des citoyens  et des agents des collectivités. Elle revendique aujourd’hui le traitement quotidien de plus de 200 000 demandes usagers, pour le compte de 80 collectivités et de leurs 100 000 citoyens.  « Cette opération de croissance externe illustre notre volonté de développer et d’accélérer notre positionnement dans le domaine de la gestion de la relation citoyen, explique dans un communiqué Pierre-Marie Lehucher, Président Directeur Général de Berger-Levrault. Nous travaillons au quotidien à améliorer l’accès à l’information utile et à faciliter les démarches ou la participation active à la vie publique de façon simple et immédiate. Il est important de souligner que les nouveaux modes collaboratifs sont aussi une manière d’alléger les charges des services publics.» De leur côté, les dirigeants de LibreAir, Serge Vidali et Pascal Périllier (qui restent dans l’entreprise), se félicitent de se rapprochement : « Nous connaissons très bien Berger-Levrault pour avoir développé de nombreuses interfaces avec leurs applications métiers. Cette opération permet de pérenniser le projet et de déployer notre solution à grande vitesse sur le territoire. La majorité des collectivités de France ont au moins un logiciel Berger-Levrault et par conséquent un intérêt probable à s’équiper d’un module d’e-administration.»

Chantal Delsouc, MID e-news

Partager cet article:

Laisser un commentaire