“Open Data France diffuse les meilleurs pratiques vers tous les territoires”

open-data-france-diffuse-les-meilleurs-pratiques-vers-tous-les-territoires

Entretien avec Bertrand Serp, Président d’Open Data France et vice-Président de Toulouse Métropole en charge du numérique.

  • Quelle est aujourd’hui la mission d’Open Data France ?

 

Bertrand Serp : Sa mission reste de diffuser les meilleures pratiques des collectivités vers tous les territoires. Elle s’étend de plus en plus pour intégrer l’ouverture d’une plus grande collaboration entre les collectivités, les grandes entreprises et les startups. C’est notamment vrai dans la perspective de la montée en puissance de la “smart city” : elle doit être co-construite par les acteurs du public et du privé. C’est un enjeu dont nous avons désormais tous conscience.

  • En l’occurrence, les collectivités françaises ne donnent-elles pas trop d’informations aux géants d’Internet, comme cela leur est de plus en plus souvent reproché ?

 

Bertrand Serp : Par définition, l’open data est ouverte. Il serait donc absurde de ne pas rendre ces données disponibles. La limite c’est le format. Concrètement, tous les acteurs privés peuvent accéder aux données publiques, à la condition de ne pas demander aux collectivités de les mettre dans un autre format, et donc d’investir pour s’adapter à des demandes spécifiques.

  • Quel est le calendrier d’Open Data France pour les prochains mois ?

 

Bertrand Serp : Nous sommes entrés dans la deuxième phase de l’audit qui a débuté en 2016. Par ailleurs, j’occupe la présidence d’Open Data France jusqu’à la fin 2017 mais une nouvelle présidence devrait être mise en place début 2018. Dans tous les cas, la principale actualité est l’ouverture de l’association vers les industriels.

Propos recueillis par Pascal Boiron, MID e-news

Partager cet article:

Laisser un commentaire