Les DSI ont toujours confiance dans les mainframes

les-dsi-ont-toujours-confiance-dans-les-mainframes

Selon une étude de Vanson Bourne pour Compuware, les DSI ont une forte confiance dans le mainframe mais négligent certaines failles potentielles.

Pour la plupart des DSI, les mainframes constituent l’environnement le plus sûr. (Crédit D.R.)

La côte de confiance du mainframe atteint toujours des sommets : selon une étude Vanson Bourne pour Compuware, 78 % des DSI dans le monde estiment que le mainframe est l’environnement le plus sûr dans leur SI. Mais 84 % reconnaissent le risque de menaces internes sur cet environnement, faute d’un contrôle sur l’accès aux données, 89 % ayant des difficultés à savoir qui a accédé à quelles données.

68 % profitent pourtant de cette sûreté relative pour y stocker préférentiellement les données potentiellement personnelles ou sensibles. La surveillance de l’accès aux données passe par al sauvegarde des logs de sécurité en vue d’une consultation ultérieure (75% des répondants), 64 % seulement réalisant une analyse régulière de ceux-ci pour détecter des incohérences. La mise en oeuvre d’un SIEM concernant le mainframe est cependant réalisée par 72 % des répondants, 51 % ayant choisi un SIEM commun avec d’autres systèmes.

L’étude souligne que « aucune entreprise française ne surveille l’activité au niveau des utilisateurs et des bases de données pour combattre les menaces internes visant le mainframe ».

A propos de l’étude

L’étude a été réalisée par le cabinet Vanson Bourne sur la commande de Compuware. Elle est basée sur une enquête menée auprès de 400 DSI de grandes entreprises en France, Allemagne, Italie, Espagne, Royaume-Uni et Etats-Unis.

Par Laurent Mavallet

Partager cet article:

Laisser un commentaire