Luc Marta de Andrade, NXU : « Ce n’est pas parce qu’une entreprise a le devoir d’être rentable qu’elle ne peut pas jouer un rôle sociétal ! »

luc-marta-de-andrade-nxu-ce-nest-pas-parce-quune-entreprise-a-le-devoir-detre-rentable-quelle-ne-peut-pas-jouer-un-role-societal

Serial entrepreneur, Luc Marta de Andrade préside aujourd’hui l’entreprise de services du numérique (ESN) u-need et présente le thinktank NXU (Next Humanity), qui prépare une conférence sur l’intelligence artificielle le 5 juin 2018 à Toulouse Business School.

Luc Marta de Andrade est une figure de l’écosystème du numérique dans le Sud-Ouest. Il a créé plusieurs entreprises (dont l’ESN U-need*), a été Délégué Régional de Syntec Numérique, reste l’un des piliers du cluster Digital Place et préside le thinktank « NXU » (Next Humanity), dédié aux impacts du numérique et des biotechnologies sur la société. Cette conférence est programmée à l’heure où le cabinet d’études Spoking Polls publie son enquête sur le marché français de l’intelligence artificielle et annonce une progression record pour 2018 : + 89% par rapport à 2017, soit un chiffre d’affaires de 283 M€, uniquement pour les applications et hors matériels, services et conseils**. Entretien.

  • Vous êtes un entrepreneur et un homme d’affaires : à quoi peut servir un « thinktank » comme NXU, qui n’a pas vocation à dégager de bénéfices ?

Luc Marta de Andrade : Ma réponse est double. D’une part, ce n’est pas parce qu’une entreprise a le devoir d’être rentable qu’elle ne peut pas jouer un rôle « sociétal ». On peut être d’accord avec André Comte Sponville quand il dit que le capitalisme est « amoral » et s’engager tout de même. D’autre part, il est caricatural de penser que « thinktank » est synonyme d’absence de modèle économique. Certes, depuis sa création fin 2016, NXU a surtout été un projet chronophage, mais le but est bien d’être le principal thinktank d’Occitanie et de France dédié aux impacts des « NBIC » (ndlr : Nanotech, Biotech, IT & Cognitive Sciences) sur la société. Près de 100 personnes se sont impliquées dans NXU depuis sa création voici un an et demi, dont de nombreux experts. La somme des ressources mise ainsi à la disposition du grand public est mesurable au nombre de publications, de vidéos ou de conférences dont nous sommes à l’origine.

Luc Marta de Andrade : Nous voulons plus parler « éthique » que « technique ». La montée en puissance de l’intelligence artificielle est un progrès immense et inéluctable, mais il faudra bien s’intéresser aux 145 millions d’emplois qui vont être supprimés dans le monde d’ici 2025, selon les dernières estimations comme on a coutume de le dire. Ne pensons pas que la France est le seul pays où l’on se préoccupe de la question et que la Chine et les Etats-Unis nous regardent en disant : « occupez-vous effectivement de l’éthique et laissez-nous nous nous occuper du business ! ». NXU fait partie du thinktank international « The Future Society », basé à Harvard, ce qui nous permet d’affirmer qu’il s’agit bien d’un sujet mondial.

Propos recueillis par Pascal Boiron, MID e-news

* U-need compte aujourd’hui plus de 130 collaborateurs et dispose de deux agences, à Toulouse et à Bordeaux pour la partie ouest de la France. U-need va compléter sa couverture du territoire en ouvrant une agence dans le Sud-Est de la France et prévoit de renforcer sa présence dans l’Ouest en s’implantant également en Bretagne, en plus de Bordeaux.

** En intégrant les matériels, services et conseils, le marché français de l’intelligence artificielle avoisinerait le milliard d’euros dès 2018.

Partager cet article:

1 CommentaireT

Laisser un commentaire