ESRI : « Nous aidons nos clients à tirer pleinement profit de l’information géographique »

esri-nous-aidons-nos-clients-a-tirer-pleinement-profit-de-linformation-geographique

A l’heure du « big geodata », ESRI France*propose aux entreprises et aux collectivités une plateforme de cartographie ouverte et prête à l’emploi, disponible en mode SaaS. Les explications de Guillaume Thomas et Gaëtan Lavenu, respectivement Responsable d’Agence et Technical Communication Manager chez ESRI France.

 

  • Comment voyez-vous évoluer le marché de la géodata ?

Guillaume Thomas : « ESRI France a été créé en 1988. A l’époque, nos clients étaient principalement des cartographes. Nous adressons un public bien plus large aujourd’hui. Le Big Data et l’Open Data sont passés par là… Conséquence : les données de nature géographique représentent une part de plus en plus importante des données collectées. Dans ce contexte, les entreprises et les collectivités expriment un réel besoin de rendre ces informations accessibles à leurs publics. Orange par exemple, communique auprès du grand public sur la couverture de son réseau 3G via une carte interactive.  Dans les collectivités, le développement de portails de données publiques et d’applications mobiles d’information des citoyens (transports, services administratifs…) s’accélère sur fond d’enjeux de transparence, de démocratie participative, de développement économique, ou impulsés par les nouvelles obligations légales. »

  • Comment votre offre s’adapte-t-elle à ces évolutions ?

Gaëtan Lavenu : « Nos premiers logiciels étaient des outils d’analyse spatiale et cartographiques, puis nous avons orienté notre R&D sur le développement d’un Système d’Information Géographique (SIG) polyvalent : ArcGIS. Aujourd’hui, cette plateforme ouverte et interopérable permet de concevoir des cartes à l’aide de données actualisées, d’effectuer des analyses, de compiler et de diffuser les résultats de manière ciblée auprès des publics concernés. Disponible en mode SaaS, elle est  simple à mettre en œuvre et  permet aux entreprises et aux collectivités engagées dans des projets d’Open Data, de s’émanciper de la problématique de l’exploitation des données dont elles sont la source, ce qui est un vrai facteur différenciateur.

Le portail ArcGIS Online offre également, de façon automatique et gratuite, des fonctionnalités de déploiement de sites web Open Data. Enfin, nous avons lancé il y a quelques mois la solution ArcGIS Hub, qui intègre de nouvelles fonctions destinées à favoriser l’interactivité, comme par exemple la possibilité de créer, gérer et animer des espaces collaboratifs autour d’initiatives fédérant des communautés. Cela, via des contenus éditoriaux, des données partagées, des apps collaboratives… ».

  • Les startups sont une composante clé de votre écosystème de partenaires, comment travaillez-vous avec elles ?

Guillaume Thomas : « Nous avons lancé il y a 5 ans un programme dédié aux startups (ndlr : Emerging Business Partners). Notre objectif : jouer un rôle de facilitateur et leur fournir des briques technologiques, pour leur permettre d’imaginer de nouveaux usages de la donnée géographique. Actuellement, nous accompagnons près d’une quarantaine de startups qui développent des applications et des services web innovants intégrant cette dimension géographique. A l’image de Smart Origin à Grenoble, un certain nombre des jeunes pousses que nous avons accompagnées sont devenues des partenaires et interviennent aujourd’hui avec nous chez nos clients. »

 

Propos recueillis par Chantal Delsouc, MID e-news

* Distributeur exclusif des logiciels SIG (Systèmes d’Information Géographique) de l’éditeur américain ESRI Link, ESRI France emploie 180 personnes. Implantée à Meudon dans les Hauts-de-Seine (siège), la société dispose d’un maillage national de 6 agences, dont deux implantations en Occitanie à Toulouse et Montpellier.

Partager cet article:

Laisser un commentaire