L’histoire d’une Auto pour Elo

lhistoire-dune-auto-pour-elo

Diplômée de l’Ecole des Gobelins comme UX Designer et adhérente de La Mêlée, la jeune toulousaine Elodie Blaquières a lancé un appel aux dons sur Leechi pour financer l’aménagement d’un véhicule adapté.

Elodie Blaquières : Voilà plus de 6 ans que je multiplie les démarches pour devenir autonome et trouver un emploi dans l’agglomération toulousaine où je puisse me rendre seule (note de la rédaction : âgée de 33 ans, Elodie Blaquières est atteinte d’une pathologie neuromusculaire évolutive, une forme de myopathie). Cela implique d’acheter un véhicule spécialement équipé dans lequel je puisse prendre le volant sans quitter mon fauteuil roulant. Pour financer cela j’ai lancé ce projet de cagnotte durant la semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées, celle du 13 novembre 2017.

  • Comment ce véhicule va-t-il être aménagé ?

Elodie Blaquières : Concrètement, le concept est né en Nouvelle-Zélande et a été importé en France par une entreprise du Sud-Ouest, basée à Bordeaux (ACA Bordeaux). En l’occurrence, il s’agit d’un modèle de type “tout terrain”, un Skoda Yeti, décaissé de 15 centimètres pour que je puisse monter et descendre du véhicule sans l’aide d’un tiers, ainsi que d’un fauteuil roulant adapté pour la conduite. Cela représente un investissement global de plus de 61 000 euros. J’ai déjà réuni 44 700 euros mais je devais encore “lever” 16 628 euros.

  • Où en êtes-vous aujourd’hui (ndlr : 21 novembre 2017) ?

Elodie Blaquières : J’ai lancé l’opération “une Auto pour Elo” voici 6 jours et j’ai réuni 8 878 euros, soit 53% de la somme que je dois réunir. Il faut noter que 257 personnes ont participé et que les retombées médiatiques* comme l’écho de l’opération sur les réseaux sociaux sont très encourageants, sachant qu’elle doit durer jusque fin décembre.

  • Pour conduire, il faut avoir le permis : comment allez-vous faire ?

Elodie Blaquières : Mais j’étais valide  lorsque j’ai passé mon permis et il s’agissait donc d’un véhicule normal. Depuis, je fais régulièrement le nécessaire pour bénéficier d’un permis adapté. Je pourrais utiliser un véhicule à boîte de vitesse manuelle mais il est plus raisonnable que j’opte pour un modèle automatique.

Propos recueillis par Pascal Boiron, MID e-news

Participer : https://www.leetchi.com/c/une-auto-pour-elo 

* Dont BFM TV, France 3, La Dépêche du Midi, 20 Minutes…

Partager cet article:

Laisser un commentaire