garDigital : “Notre première année est très prometteuse !”

gardigital-notre-premiere-annee-est-tres-prometteuse

Entretien avec Gilles Ridel, Président de l’association garDigital, par ailleurs fondateur et patron de Nexway, l’un des leaders européens du téléchargement de logiciels. L’entreprise emploie une trentaine de salariés dans le Gard, sur 150 au total dans le monde.

Le Bureau de l’association garDigital

Gilles Ridel, Président de l’association

  • Où en est garDigital aujourd’hui ?

 

Gilles Ridel : L’association vient de fêter son 1er anniversaire et les débuts sont très prometteurs ! Elle a été créée sur la base d’un constat simple : les entreprises gardoises du numérique devaient se réunir pour se rencontrer, pour travailler davantage les unes avec les autres et pour avoir une part de voix plus importante, sachant que plusieurs métropoles du Sud de la France occupent logiquement le terrain, que ce soit Montpellier, Toulouse ou Marseille. En ce qui concerne les chiffres, ils seront présentés lors de notre assemblée générale le 7 décembre prochain, mais nous pouvons compter sur près de 150 experts, 35 membres et sur 25 personnes qui sont directement impliquées au sein du bureau, du conseil d’administration et des 7 pôles que nous avons créés : e-santé/bien-être, mobile/cloud,big data, start-up, jeux vidéo/réalité virtuelle/e-tourisme, services web/e-marketing, objets connectés/smart city et formation/écoles/étudiants.

  • Quelles sont les principales actions de garDigital ?

 

Gilles Ridel : En plus de nos réunions mensuelles à l’Université de Nîmes et les travaux de nos pôles d’expertise, nous avons mis en place deux rencontres majeures dès janvier et février à Bagols-sur-Cèze et à Nîmes, puis nous avons notamment organisé un événement dédié à l’e-tourisme début juillet au Grau-du-Roi, un autre lors du passage du Tour de France à Nîmes et nous avons réalisé une féria digitale en septembre à l’occasion de la féria de Nîmes. Par ailleurs, dans le cadre de Digiworld Week, qui se délocalise en partie à Nîmes cette année, nous proposons deux sessions, sur les blockchains et sur le big data, mardi 14 et jeudi 16 novembre. Nous travaillons actuellement sur le programme de l’année 2018, qui sera logiquement plus riche et qui sera renforcé par les partenariats que nous initions avec de nombreux partenaires, comme Pôle Emploi dans le Gard, l’Université de Nîmes, l’Open Tourism Lab, La Mêlée à Montpellier et à Toulouse…

  • Pouvez-vous nous rappeler votre parcours professionnel et celui de Nexway ?

 

Gilles Ridel : J’ai créé Nexway en 2002 mais j’ai participé à la création d’une dizaine d’entreprises au total. Quant à Nexway, l’entreprise a multiplié son chiffre d’affaires par 500 en 10 ans. Il atteint aujourd’hui 150 millions d’euros et emploie 150 personnes dans le monde.

Propos recueillis par Pascal Boiron, MID e-news

Partager cet article:

Laisser un commentaire