NotreSanté simplifie la gestion et le suivi de la santé au quotidien

notresante-simplifie-la-gestion-et-le-suivi-de-la-sante-au-quotidien

La startup toulousaine lance une offre pour simplifier le parcours de soin, basée sur une application mobile destinée aux familles et des services en ligne pour les professionnels de santé.

De gauche à droite : Tony Marcello, Sébastien Tirvert et Benoît Vinceneux, co-fondateurs de NotreSanté.

Fondée en novembre 2016 à Toulouse par Benoît Vinceneux, Sébastien Tirvert et Tony Marcello, NotreSanté apporte sa brique digitale sur le marché en plein boom de l’e-santé. Sa particularité ? « Nous nous intéressons à la santé du quotidien et non aux pathologies chroniques, avec comme objectif de simplifier la gestion et le suivi du parcours de soin », répond Benoît Vinceneux.
Pour cela, NotreSanté vient de lancer deux services pratiques et gratuits : une application mobile grand public (Android, iOS) et une solution SaaS pour les professionnels de santé. Multi-utilisateurs et multi-services, l’application permet de gérer les événements de santé pour les différents membres de la famille (enfants, parents et grands-parents) : suivi du parcours médical, des prescriptions et des posologies, planification des prises de rendez-vous, archivage et transfert des documents de santé vers les organismes concernés… Elle permet également de composer un répertoire partagé de praticiens et d’être en relation directe et sécurisée avec les praticiens utilisant la solution SaaS.

Objectif : 15 à 20 clients B2B fin 2018

Fondée sur un modèle freemium, la startup compte à terme développer des services complémentaires payants et commercialiser des licences d’utilisation de ses solutions auprès des professionnels de santé. « A l’horizon de fin 2018, notre ambition est de fédérer 100 000 utilisateurs grand public et 10 000 professionnels, et de disposer d’un portefeuille de 15 à 20 clients B2B, précise le co-fondateur de la startup qui prévoit de réaliser une première levée de fonds fin 2017 ou début 2018. Nous souhaitons par ailleurs enrichir les fonctionnalités de nos solutions pour toucher de nouveaux publics cibles, notamment les infirmiers, les vétérinaires ou encore les pharmaciens… et commercialiser les services de Notre Santé auprès de tiers (Assurance maladie, mutuelles et complémentaires de santé). »
La startup toulousaine qui emploie actuellement 6 personnes (+ les 3 associés fondateurs) annonce un chiffre d’affaires de 60 000 € sur le 1er trimestre 2017 et vise le seuil des 500 000 € de CA d’ici fin 2018. Elle a signé ses deux premiers accords commerciaux avec la Communauté de Communes de Sor Agout (Tarn), qui utilise ses solutions, et le cabinet d’expertise comptable Soregor (100 agences en France) qui inclut un accès à NotreSanté dans son offre de services.

Chantal Delsouc, MID e-news

Partager cet article:

Laisser un commentaire