Le Grand Narbonne ouvre son FabLab et accélère sa transformation numérique

le-grand-narbonne-ouvre-son-fablab-et-accelere-sa-transformation-numerique

Le Grand Narbonne a inauguré son FabLab le 9 mai 2017, adossé à un espace de coworking et à un restaurant. Cette communauté d’agglomération est dite « de taille moyenne », notamment en comparaison des deux métropoles de l’Occitanie : Montpellier et Toulouse.

Inauguration du FabLab du Grand Narbonne, avenue Pompidor

Le Grand Narbonne rassemble 130 000 habitants sur un territoire très étendu (environ 70 kilomètres du nord au sud). Cela implique une voirie importante, forcément consommatrice de ressources. Les deux principaux élus présents pour cette journée inaugurale (Jacques Bascou, Président du Grand Narbonne, et Tristan Lamy, vice-Président, notamment en charge des nouvelles technologies), n’ont pas manqué de le rappeler : il faut une volonté politique forte pour investir dans le numérique, sachant que les compétences traditionnelles d’une communauté d’agglomération consomment déjà à elles seules une très grandes partie des ressources financières.

Jacques Bascou, Président du Grand Narbonne.
Tristan Lamy, vice-Président du Grand Narbonne, notamment en charge des nouvelles technologies.

Par ailleurs, le Grand Narbonne n’a pas choisi la facilité – qui aurait été d’implanter cet espace dans l’hyper centre-ville – en optant pour le quartier « Saint-Pierre/Saint-Jean », au nord-ouest du centre historique.

Carlos Moreno a présenté sa vision de l’évolution de la smart city…
… tandis que Francis Pisani a proposé un panorama mondial des formes d’innovation.

Afin de donner plus d’ampleur à cette inauguration, le Grand Narbonne avait fait appel à l’association La Mêlée. Les deux journées des 9 et 10 mai ont donc été ponctuées de conférences (dont celles de Carlos Moreno sur les smart cities et de Francis Pisani sur l’innovation), de tables-rondes et de pitchs.

Jérome Lenoir, Directeur Général des Services du Grand Narbonne, a présenté les initiatives de la communauté d’agglomération dans le numérique.
Sandrine Solé, Directrice d’IN’ESS (INnovers dans l’Economie Sociale et Solidaire).

Ces différentes rencontres ont permis de mettre en évidence la nécessité pour les villes moyennes et les départements dits « ruraux » d’accélérer leur transformation numérique et de renforcer ainsi leur attractivité. Comme l’a rappelé le spécialiste de la smart city Carlos Moreno, « la planète est de plus en plus urbaine et les vingt premières villes du monde comptent chacune plus de 20 millions d’habitants ». Selon lui, cela ne signifie pas que des villes moyennes, comme Narbonne, n’ont pas une carte à jouer, car les responsables politiques de tous les pays sont conscients qu’il est impératif de « rééquilibrer les territoires.

L’une des machines les plus performantes du FabLab de 70 m² du Grand Narbonne. L’adhésion annuelle ne coûte que 12 euros mais il faut logiquement se former à l’utilisation des différents matériels.

Reportage de Chantal Delsouc et Pascal Boiron, MID e-news  

Partager cet article:

Laisser un commentaire