NetExplorer vise un chiffre d’affaires de 2,5 M€ en 2017

netexplorer-vise-un-chiffre-daffaires-de-25-me-en-2017

Installée dans de nouveaux locaux à Colomiers (31), la PME spécialisée dans le stockage et le partage sécurisé de fichiers en ligne pour les entreprises prévoit de recruter 8 nouveaux collaborateurs d’ici fin 2018 et de développer son réseau national de partenaires intégrateurs.

Bertrand Servary , Directeur Général de NetExplorer

Créée en 2007, NetExplorer poursuit sa croissance sur le marché de l’édition de logiciels de partage de fichiers en mode SaaS à destination des professionnels. Après avoir absorbé son fournisseur d’hébergement en 2015, la PME propose désormais une solution complète, développée 100 % en interne et hébergée dans son propre datacenter. « Nous équipons actuellement plus de 200 000 utilisateurs et stockons sur nos serveurs plus de 100 millions de fichiers, soit une augmentation de 50 % par an de la capacité de stockage », explique son Directeur Général Bertrand Servary.

Ces dernières années, NetExplorer a également réorienté sa stratégie de distribution vers la vente indirecte en développant un réseau d’intégrateurs de proximité qui commercialisent sa solution. « Notre objectif est d’augmenter de 30 % le nombre de ces partenaires dans les deux ans à venir, afin d’irriguer l’ensemble du territoire. Pour cela, nous avons conçu un programme de partenariat incluant des formations commerciales et produits, ainsi qu’un soutien en termes de communication et d’animation marketing », ajoute Bertrand Servary.

Installée dans de nouveaux locaux à Colomiers, la PME qui annonce une croissance de 80 % de ses ventes en France depuis deux ans (+ 20 % à l’international)  anticipe un chiffre d’affaires 2017 de 2,5 millions d’euros, en progression de 50 % par rapport à celui de 2016. Employant actuellement une vingtaine de personnes (15 à Toulouse et 5 à Paris), elle projette de recruter 8 collaborateurs supplémentaires d’ici fin 2018. Enfin, NetExplorer lancera d’ici l’été une nouvelle version de sa solution.

Chantal Delsouc, MID e-news

Partager cet article:

Laisser un commentaire